Photo : Le NH Brussels Louise est désormais aux mains du Suédois Pandox.

Tous les indicateurs du tourisme entrant vont dans ce sens depuis le début de l’année, et le ‘mois de festivals’ qu’a été juillet le confirme : le tourisme de loisirs bruxellois renaît. Le tourisme d’affaires suivra-t-il dès le mois de septembre ?

Le tourisme à Bruxelles est à nouveau en hausse, comme en témoigne le taux d’occupation moyen des hôtels bruxellois pour le mois de juillet. Un taux d’occupation moyen de 66,6 % y a été enregistré, soit une moyenne de 63,1 % en semaine et de 71 % le week-end. L’hôtellerie bruxelloise n’est pas encore au niveau d’avant le corona (au mois de juillet de l’année record 2019, un taux d’occupation de 75 % a été atteint), mais les chiffres sont très encourageants.

« Il est clair que le tourisme de loisirs est en train de revivre à Bruxelles », déclare Jeroen Roppe, porte-parole de Visit Brussels. Depuis le début de l’année, tous les indicateurs du tourisme entrant ont augmenté d’un mois à l’autre, et c’était également le cas pour le mois de juillet. Les différents festivals et concerts pop n’y sont bien sûr pas étrangers, notamment les 3 week-ends consécutifs de Tomorrowland à Boom, un festival qui a été d’une grande importance pour le secteur hôtelier bruxellois, d’autant plus que plusieurs événements liés à Tomorrowland ont eu lieu à Bruxelles. Nous avons également eu droit à des concerts des Rolling Stones et d’Ed Sheeran, tandis que Coldplay a donné quatre concerts au stade Roi Baudouin au début du mois d’août, attirant chacun 55.000 visiteurs. »

D’où viennent tous ces touristes étrangers cet été ?

« Nos pays voisins sont et restent très importants, bien sûr, avec la France comme numéro un incontesté, et nous voyons également une importante clientèle espagnole et italienne descendre dans la capitale européenne », déclare Jeroen Roppe. « De plus loin, nous constatons que les marchés asiatiques sont actuellement encore hésitants, tandis que les Américains sont le premier marché lointain ‘back in business’. »

Le tourisme d’affaires poursuivra-t-il cette tendance positive à partir du mois de septembre ?

« Nous comptons déjà sur le fait de pouvoir évoluer à nouveau vers un ratio 50/50 (loisirs vs affaires) comme c’était le cas en 2019 », indique Jeroen Roppe. Nous continuerons également à nous efforcer d’attirer des congrès et des conférences ».

Entre-temps, le marché de l’immobilier hôtelier bruxellois a également connu quelques ‘mouvements’ en juillet. Le Suédois Pandox, avec 8 hôtels en portefeuille, l’un des principaux acteurs du marché hôtelier bruxellois, a repris le NH Brussels Louise sur la Chaussée de Charleroi, avec 246 chambres, du NH Hotel Group, le plus grand opérateur hôtelier espagnol.

Pour l’automne, Bruxelles a également prévu d’attirer les foules. Le week-end du 9 septembre, le festival gratuit BD Comic Strip se tiendra dans les installations de la Gare Maritime (Tour & Taxis), et du 14 octobre au 12 février 2023, l’exposition Picasso & Abstraction se tiendra dans les bâtiments du Musée royal des Beaux-Arts de Belgique. Le New York Times a désigné cette exposition comme l’une des dix expositions les plus importantes de l’année.

DV